Par Yannick LOPEZ

Ralentissement de la croissance chinoise confirmé et prévision de croissance 2019 revue en baisse en zone Euro

Yannick Lopez, Directeur de la gestion taux chez OFI Asset Management, intervient sur le ralentissement de la croissance chinoise et les prévisions de croissance 2019 revues en baisse en zone Euro.
BFM Business - Intégrale Bourse 21/01/2019

Yannick Lopez, Directeur de la gestion taux chez OFI Asset Management

Journée assez macroéconomique que ce lundi avec la publication des chiffres chinois (croissance 2018) et des nouvelles prévisions ajustées du Fonds Monétaire International (FMI) qui révisent assez nettement en baisse la croissance 2019, notamment en zone Euro (Allemagne, Italie).

Les chiffres officiels chinois affichent une croissance qui ralentit toujours un peu, une tendance à la baisse déjà présente depuis quelques trimestres.
Le ralentissement de l’économie chinoise est avéré mais quel est son ampleur ? Des chiffres effarants et complètement déconnectés des chiffres officiels sont parfois avancés : croissance de 2%/3% seulement sur la deuxième partie de l’année, très loin des 6% officiels.
Le gouvernement est préoccupé et tente de soutenir son économie à l’aide de mesures notamment dans le secteur de l’automobile, au niveau des réserves obligatoires des banques et de la liquidité dans le système interbancaire.
Le marché se montre plus réactif face à d’autres statistiques comme la publication d’indicateurs type PMI, pas l’officiel mais celui basé sur des petites et moyennes entreprises. Le dernier chiffre publié le premier jour de l’année passait sous 50, niveau censé représenter la ligne de démarcation entre expansion et récession.
Aujourd’hui, le point bas macro n’a probablement pas encore été atteint en Chine et l’inconnue dans l’équation reste la tenue des négociations avec les Etats-Unis sur la guerre commerciale. Les effets secondaires se produisent un peu partout dans le monde, en Europe et en Allemagne y compris, mais la Chine s’avère tout de même être la grande perdante. Aussi longtemps que cette guerre commerciale persistera, l’économie chinoise continuera à ralentir.

Une réunion de la Banque Centrale Européenne va avoir lieu cette semaine dans un contexte où le ralentissement, observé tout au long de l’année 2018, se trouve peut-être plus prononcé que prévu. Les nouvelles prévisions du FMI affichent une révision en baisse spectaculaire (-0,6 points vs prévision précédente) de la croissance allemande pour 2019.

Le ralentissement est clairement marqué. Le consensus de croissance pour 2019 a continuellement été révisé depuis le printemps 2018 dans tous les pays. On assiste à des révisions spectaculaires, notamment pour l’Allemagne. A ce jour, le consensus des économistes mesuré par Bloomberg s’établit en baisse à 1,4% sur 2019. La zone Euro serait à 1,5%, à l’image de la France. La semaine dernière, la Banque d’Italie a elle-même révisé la croissance à 0,7% pour 2019.
La réunion de la BCE qui se tiendra jeudi n’apportera certainement pas grand-chose à ce contexte général.