Par Jean-Marie MERCADAL

Perspectives de marchés et allocation - Mars 2018

Le premier trimestre 2018 s’achève avec des marchés particulièrement agités ces dernières semaines Globalement, les performances des différentes classes d’actifs sont légèrement négatives sur les marchés actions et obligataires.

Pourquoi autant d’agitation ? Il existe deux façons de « lire » les marchés aujourd’hui.

  • Une lecture fondamentale plutôt positive sur la croissance économique et sur les résultats des entreprises dans un contexte où les taux remontent modérément jusqu’à présent.
  • Une lecture court terme avec des perturbations sur les marchés comme la fameuse guerre commerciale, la fin des politiques monétaires ultra accommodantes ou encore l’éventuelle correction des valeurs GAFA sur lesquelles pèse actuellement un certain nombre d’éléments provoquant des replis boursiers. 2017 a été une année faste pour les GAFA et que ces valeurs se fassent chahuter actuellement n’est pas totalement illogique.

Selon nous, les facteurs fondamentaux devraient l’emporter et nous anticipons pour cette année une hausse des résultats des entreprises d’un peu plus de 15% aux Etats-Unis et de 10% en Europe. Dans ce contexte, les actions devraient offrir les performances les plus élevées pour le reste de l'année.
En ce qui concerne les taux d’intérêt, le danger réside dans une possible hausse trop rapide dans cet environnement de croissance soutenue. A priori, nous sommes dans une phase de normalisation des taux d’intérêt logique et non dans un krach obligataire. Selon nous, les taux vont remonter modérément et nous anticipons jusqu’à 1% sur le Bund d’ici la fin de l’année et 3% sur le 10 ans américain.
En ce qui concerne les politiques monétaires, Jerome Powell était très attendu et celui-ci a plutôt réussi à rassurer les marchés.
A suivre également, la guerre commerciale opposant les Etats-Unis et la Chine. Tout laisse à penser que l'attitude de Donald Trump relève d'une posture et que les deux pays arriveront à trouver un accord.

Nous pensons qu’à moyen terme des points d’entrée vont se créer sur les marchés actions et que cette classe d’actifs sera encore la plus intéressante cette année. L’actualité reste tout de même à surveiller car elle peut être source de volatilité.

Nos thèmes associés