Par Yannick LOPEZ

L'euro et les actions montent malgré l'échec des négociations en Allemagne

Yannick Lopez, Directeur de la gestion taux chez OFI AM, sur BFM Business, le 20 novembre 2017 : l'euro et les actions montent malgré l'échec des négociations en Allemagne
BFM Business - Intégrale Bourse 20/11/2017

Yannick Lopez, Directeur de la gestion taux chez OFI Asset Management, et David Kalfon, Président de Sanso Investment Solutions, ont décrypté les tendances des marchés, ont décrypté les tendances des marchés et se sont notamment intéressés à la baisse du CAC 40.

Yannick Lopez : « Sur le marché obligataire ainsi que sur les autres marchés, nous n’observons pas d'onde de choc suite au constat de l’impasse politique en Allemagne, ce qui est d'ailleurs assez étonnant car dans beaucoup d'autres pays, quand il y a une incertitude politique, cela créé généralement une tension sur les actifs domestiques et notamment sur les taux d'intérêt.
On peut constater le coté insubmersible de la dette allemande puisque même lorsque cela se passe chez eux, il n'y a aucune défiance de la part des investisseurs sur le crédit et la dette allemands : les taux d'intérêt sont stables à 0,36% sur le taux 10 ans. Par ailleurs, il n'y a pas de répercussion sur les pays voisins (France, Italie).
La semaine devrait être relativement calme puisque la fin de semaine va être fériée aux Etats-Unis. Ce ne sera donc pas une semaine propice aux grandes fluctuations ce qui doit jouer certainement aussi un petit peu mais une fois de plus, on sent bien le coté extrêmement robuste de la dette allemande qui est plutôt concernée par d'autres choses, notamment la question de dynamique des flux avec la Banque Centrale Européenne qui rachète constamment sur le marché et principalement de la dette allemande, puis que c'est en fonction du capital des pays dans la BCE. »

Faut-il surveiller la situation politique en Allemagne ? Peut-elle avoir un impact sur la dynamique de l'économie allemande ?

Yannick Lopez : « Aujourd'hui, à la lecture des statistiques du contexte économique en Allemagne, c'est extrêmement robuste. A la fin de la semaine sera publié l’un des indices les plus pertinents du pays : l'lFO allemand qui est actuellement à son plus haut historique. Il y a quelques jours, il y a eu la publication du troisième trimestre de croissance en Allemagne qui est ressorti très nettement au-dessus des attentes, à 0,8% en glissement trimestriel. Nous sommes très largement au-dessus des 2% de croissance en Allemagne. Il est donc un petit peu tôt pour prédire un quelconque début de retournement. »

Voir la vidéo