Par Benjamin LOUVET

Les investisseurs restent attentifs à l'évolution du pétrole et s'intéressent aux valeurs du secteur

Benjamin Louvet, Gérant des Matières Premières chez OFI AM, intervient sur BFM Business, le 23 mai 2018 : les investisseurs restent attentifs à l'évolution du pétrole et s'intéressent aux valeurs du secteur
BFM Business - Intégrale Bourse 23/05/2018

Benjamin Louvet, Gérant matières premières chez OFI AM, a décrypté le marché des matières premières et plus précisément celui du pétrole qui attire actuellement l'attention des investisseurs.

Cela fait presque deux ans que les cours du pétrole montent et pourtant les actions pétrolières ne font rien en bourse. Cependant, depuis quelques semaines, le secteur boursier commence à réagir.
Mais quelle est la relation entre les cours du pétrole et les valeurs boursières du secteur ?

Benjamin Louvet : « Le cours du pétrole monte effectivement depuis un petit peu moins de deux ans mais depuis un an, son appréciation est certaine, affichant une progression autour de 70% alors que dans le même temps, les valeurs du secteur pétrolier (S&P 500 Energy Index) n’ont progressé que de 20%, soit 50% d’écart de performance.
En réalité, le prix du pétrole sur le court terme a effectivement augmenté mais en l’observant sur une plus longue échéance, c’est-à-dire à 3, 4 ou 5 ans, on s’aperçoit qu’il n’a finalement pas beaucoup bougé. Quelles en sont les raisons ?
Beaucoup d’investisseurs anticipent qu’un prix du pétrole à 80/85 dollars sur le brent n’est pas tenable. Ce prix va créer de la production, tuer de la demande et ainsi renvoyer le prix du pétrole vers les 50/60 dollars. Or, si le prix n’est pas tenable, à quoi bon acheter des valeurs pétrolières ?
Cette déconnection a perduré très longtemps mais depuis mars, une recorrélation s’est produite entre le pétrole et les actions du secteur (S&P 500 Energy Index) qui ont affiché une performance similaire de +20%.
Cette recorrélation est à rapprocher d’un autre phénomène observé la semaine dernière. Les prix du pétrole sur le long terme ont commencé à monter générant un vrai changement d’état d’esprit chez certains investisseurs qui ont revu leurs positions face à un pétrole dont le prix devrait pouvoir rester élevé. En effet, si les prix du pétrole à long terme augmentent, certains producteurs, notamment de champs offshore, vont pouvoir bloquer le prix de vente du pétrole qu’ils vont mettre en production et donc initier de nouveaux projets par ailleurs.
Aujourd’hui, on peut envisager une poursuite de cette recorrélation, voire même un rattrapage du manque de performance des actions pétrolières par rapport au pétrole. Il est donc opportun de se repositionner sur ces valeurs avec un secteur à privilégier, celui des équipements et services pétroliers, en particulier sur les sociétés exposées aux Etats-Unis où une grande partie du développement va s’opérer à court terme. Un certain nombre de projets offshore vont certainement retrouver de l’intérêt et il est peut-être temps de regarder à nouveau les valeurs précédemment délaissées. »