Par Eric BERTRAND

La politique protectionniste de Trump va-t-elle déclencher une guerre commerciale ? Quid de la volatilité des marchés ?

BFM Business - Intégrale Placements, le face à face 26/03/2018

Le face à face, présenté par Guillaume Sommerer sur BFM Business, a opposé Eric Bertrand, Directeur des Gestions Taux, Diversifiées et Quantitatives chez OFI AM, et Pierre Sabatier, Président de Prime View.

La politique protectionniste de Donald Trump va-t-elle déclencher une guerre commerciale ? par Eric Bertrand, OFI Asset Management, sur BFM Business, le 26 mars 2018
La politique protectionniste de Donald Trump va-t-elle déclencher une guerre commerciale ?

Guillaume Sommerer : « Après s’être fait très peur sur les taux, notamment en février, nous sommes plutôt sur un plafonnement, voire une légère détente des taux obligataires. Est-ce que c’est « reculer pour mieux sauter » ou avait-on exagérément craint un emballement des taux ? »

Eric Bertrand : « Avant toute chose, rappelons le niveau absolu des taux d’intérêts par rapport à la croissance et à l’inflation, en particulier en zone Euro. Nous sommes dans un territoire très bas. Le Momentum fait beaucoup plus s’échauffer les esprits que la réalité du niveau du taux d’intérêt par rapport à l’activité.
Tous les Etats européens ont eu de l’oxygène parce que les dettes coutent moins chères. Comme Mario Draghi les achète, on est certain de se financer.
Les marchés financiers voient négativement cette accélération des taux qui pourtant représente un retour à la normale. Les marchés, anesthésiés par les banques centrales, en attendaient toujours plus jusqu’il y a un an. Maintenant, nous allons redécouvrir la volatilité parce que les chocs sont moins absorbés par les banques centrales.
Jerome Powell est parti pour remonter les taux et ne lutte pas vraiment contre l’inflation. Il normalise ses taux d’intérêts à des niveaux en regard avec l’activité. En Europe, Mario Draghi, même gêné par l’euro/dollar, va sortir progressivement de sa politique ultra accommodante et par conséquent les chocs vont être moins facilement digérés par les marchés. »

Quid de la volatilité des marchés ? par Eric Bertrand, OFI Asset Management, sur BFM Business, le 26 mars 2018
Quid de la volatilité des marchés ?

Guillaume Sommerer : « Il y a quelques années, les banques pesaient beaucoup dans les capitalisations boursières, aujourd’hui, beaucoup moins. Actuellement, ce sont les valeurs des nouvelles technologies qui pèsent très lourd sur les indices américains avec en face des risques réglementaires, à l’image de ce que les banques ont vécu. »

Eric Bertrand : « La volatilité va rester plus forte et comme les investisseurs sont moins rassurés par l’environnement global et notamment par les banques centrales, il y aura des réactions.
Dans la deuxième séquence, le projet de taxation au chiffre d’affaires des GAFA engendrera véritablement du newsflow même sur la toile de fond économique.
Chez OFI Asset Management, nous anticipions 7% à 8% de hausse des marchés actions en début d’année, un peu plus en Europe. Aujourd’hui, nous sommes à -5%. Nous attendons donc 13% de hausse à partir des niveaux actuels ce qui ne se fera pas dans une ligne droite calme et tranquille. »