Par Yannick LOPEZ

L’évolution du discours de la Fed rassure les marchés

Yannick Lopez, Directeur de la gestion taux chez OFI Asset Management, intervient suite au discours de Jerome Powell qui a rassuré les marchés.
BFM Business - Intégrale Bourse 07/01/2019

Yannick Lopez, Directeur de la gestion taux chez OFI Asset Management

Lors d’une conférence économique à Atlanta fin de semaine dernière, le discours de Jerome Powell, Président de la Réserve Fédérale des États-Unis, a suscité momentanément une réaction très positive des marchés actions et des actifs risqués. Qu’en est-il quelques jours après ? Ce changement de discours est-il légitime de la part de la Réserve Fédérale américaine sachant que celui-ci a déjà beaucoup évolué depuis octobre dernier ?

Légitime ou pas, les marchés attendaient ce genre de discours.
Lors de sa dernière réunion mi-décembre, la Fed a évoqué la possibilité d’augmenté encore deux dois ses taux d’intérêt en 2019 pendant que le marché, au contraire, estime qu’il y a trop de risques et qu’une pause est indispensable au niveau du resserrement monétaire.
Le marché craint donc l’erreur de politique monétaire puisque, à l’instar de ce qui s’était passé avec la Banque Centrale Européenne en 2011, une politique monétaire trop stricte avec des taux directeurs trop remontés entraîne un étouffement de l’économie. Même si cet étouffement est l’objectif de départ, c’est-à-dire ralentir une économie en expansion trop rapide, s’il est poussé un peu trop loin, il peut asphyxier la croissance, accélérer le processus de fin de cycle et potentiellement aboutir à une entrée en récession.
Des prémices d’inflexion de la Fed avaient déjà eu lieu mais, les jugeant insuffisants, les marchés étaient restés dans l’attente d’un discours plus accommodant.
A cet égard, mercredi seront publiées « les Minutes de la Fed » et les marchés vont très certainement se montrer extrêmement attentifs sur la tenue des débats afin de mieux appréhender le contexte, notamment la politique de réduction du bilan de la Fed mise en place depuis plusieurs trimestres, mais également le fameux taux neutre (taux à long terme) qui a pourtant déjà été baissé.
L’inflexion plus claire de la Fed attendue par les marchés est intervenue vendredi ce qui explique le rallye sur les actifs risqués, les taux d’intérêt, …