Flash Marchés - Mai 2018 - Par Benjamin LOUVET

Baisse du cours de l’or : quelles conséquences ?

Benjamin LOUVET, Gérant Matières Premières - OFI Asset Management
Benjamin LOUVET
Gérant Matières Premières

L’or vient de connaître une correction sensible d’un peu plus de 6% depuis la fin du mois de janvier. Comment expliquer cette baisse ?

Cette baisse s’explique essentiellement par la réappréciation des taux américains, alors même que l’inflation reste assez stable. Cela a entraîné une remontée des taux réels qui est aujourd’hui néfaste au cours du métal jaune.
Le mouvement de correction de l’or est totalement lié à cette réappréciation récente des taux et ses conséquences. La première d’entre elle est la remontée du dollar. Depuis fin janvier, celui-ci a progressé de 6,14%, dans le sillage d’une remontée des taux de 68 points de base sur les taux à court terme et de 45 points de base sur le 10 ans.
L’ensemble de la récente correction de l’or s’explique ainsi intégralement par l’appréciation du dollar.

Évolution comparée du cours de l’or et du dollar (échelle de droite, inversée)
Évolution comparée du cours de l’or et du dollar
Sources : Bloomberg et OFI Asset Management au 16/05/2018

Pensez-vous que ce scénario puisse durer ?

Selon notre analyse, le potentiel d’appréciation des taux d’intérêt américains est limité, étant donné le contexte d’endettement majeur des économies développées et de certains émergents, sauf si l’inflation venait à faire son retour. En tout état de cause, cela implique que si les taux réels remontent à court terme, cette phase ne devrait être que transitoire.
Dit autrement, soit l’inflation revient et elle justifie le niveau de taux actuel, soit elle ne remonte pas et cela nécessitera un ajustement à la baisse du niveau des taux nominaux, sous peine de conséquences importantes sur les marchés actions et sur l’activité économique.

Le cours de l’or sera-t-il impacté durablement par la réappréciation du dollar ?

Le potentiel à court terme de l’or sera déterminé par la poursuite ou non du mouvement de réappréciation du dollar.
Notre hypothèse est que les taux américains ne pourront pas aller beaucoup plus haut sans un retour de l’inflation, ce qui devrait limiter le potentiel du billet vert.
Dans ces conditions, nous considérons que les cours actuels pourraient constituer, dans les jours à venir, une réelle opportunité d’achat ou de renforcement des positions.

Y a-t-il d’autres facteurs pouvant illustrer cette opportunité ?

Nous pouvons aussi noter que les positions spéculatives ouvertes sur l’or ont très nettement reculé. Avec 118 000 contrats en positions longues, elles sont maintenant au plus bas depuis 26 mois. La position nette s’établit, elle, à environ 50 000 contrats, soit 20% du plus haut atteint sur un an. Et ces chiffres datent d’avant la correction du début de la semaine passée (au 14/05). Le potentiel de vente semble donc désormais limité. De leur côté, après avoir légèrement corrigées, les détentions d’ETF sont reparties à la hausse.

COMEX GOLD : Managed Money Net
COMEX GOLD : Managed Money Net
Sources : Bloomberg et Saxo Bank au 16/05/2018

Les positions spéculatives à la baisse sur le dollar ont aussi fortement reculé, passant de 30 à 14 milliards ces dernières semaines.

Évolution des positions prises sur le dollar par rapport aux principales devises
Évolution des positions prises sur le dollar par rapport aux principales devises
Sources : Bloomberg et Saxo Bank au 16/05/2018

Synthèse

Une baisse de l’or expliquée par une réappréciation des taux américains et du dollar :

  • une hausse des taux dont le potentiel nous paraît limité compte tenu du contexte d’endettement majeur actuel ;
  • si les taux continuent de croître, cela implique un retour de l’inflation, qui aurait un effet bénéfique sur le cours de l’or.

Les cours actuels pourraient dans cette hypothèse constituer une opportunité, d’autant plus que les positions spéculatives sur l’or sont au plus bas depuis 26 mois.

Les chiffres cités ont trait aux années écoulées. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures.

Achevé de rédiger le 23/05/2018

Ce document à caractère promotionnel est destiné exclusivement à des clients professionnels et non professionnels au sens de la Directive MIF. Il ne peut être utilisé dans un but autre que celui pour lequel il a été conçu et ne peut pas être reproduit, diffusé ou communiqué à des tiers en tout ou partie sans l’autorisation préalable et écrite d’OFI Asset Management. Aucune information contenue dans ce document ne saurait être interprétée comme possédant une quelconque valeur contractuelle. Ce document est produit à titre purement indicatif. Il constitue une présentation conçue et réalisée par OFI Asset Management à partir de sources qu’elle estime fiables. Les perspectives mentionnées sont susceptibles d’évolution et ne constituent pas un engagement ou une garantie. Le(s) fonds mentionné(s) dans le document a/ont été agréé(s) par l’AMF ou la CSSF et est/sont autorisé(s) à la commercialisation en France et éventuellement dans d’autres pays où la loi l’autorise. Préalablement à tout investissement, il convient de vérifier si l’investisseur est légalement autorisé à souscrire dans le fonds. Le DICI (Document d’Informations Clés pour l’Investisseur) doit être obligatoirement remis aux souscripteurs préalablement à la souscription. Les règles de fonctionnement, le profil de risque et de rendement et les frais relatifs à l’investissement dans un fonds sont décrits dans le DICI de ce dernier. Le DICI et les derniers documents périodiques sont disponibles sur demande auprès d’OFI Asset Management. Les chiffres des performances citées ont trait aux années écoulées. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. OFI Asset Management se réserve la possibilité de modifier les informations présentées dans ce document à tout moment et sans préavis. OFI Asset Management ne saurait être tenue responsable de toute décision prise ou non sur la base d’une information contenue dans ce document, ni de l’utilisation qui pourrait en être faite par un tiers. Dans l’hypothèse où un fonds fait l’objet d’un traitement fiscal particulier, il est précisé que ce traitement dépend de la situation individuelle de chaque client et qu’il est susceptible d’être modifié ultérieurement.

Nos fonds & expertises associés

Nos thèmes associés