Lexique de l'Asset Management

Absolute return

Style de gestion dont l'objectif est d'obtenir une performance positive sur l’horizon de placement recommandé, quelles que soient les conditions de marché, et non de surperformer un indice de référence.

Actif

L'actif correspond aux sous-jacents dans lesquels l’OPC investit (actions, obligations, etc.).

Actif net

L’actif net correspond aux encours sous gestion du FCP ou de la SICAV.

Action

Une action est un titre de participation qui donne droit à une part de propriété d'une entreprise. L'entreprise peut remettre une partie de ses profits à ses actionnaires en leur versant un dividende.

Agence de notation

Société qui attribue une note à des titres de dette ou à des émetteurs (entreprises, collectivités territoriales, États, etc.). Cette note, plus ou moins élevée, reflète la perception de la solvabilité de l'émetteur par l'agence de notation (capacité à honorer dans les temps les engagements pris dans le contrat de dette). Elle est attribuée à l'issue d'une analyse de la situation financière de l'émetteur et de ses perspectives. Les principales agences de notation sont Standard & Poor's, Moody's et Fitch.

Allocation d’actifs

L’allocation d’actifs est la répartition d’un investissement entre différentes classes d’actifs (actions, obligations, monétaire, etc.). Elle est destinée à optimiser le couple rendement/risque du portefeuille de l’investisseur en fonction de son horizon de placement et de ses objectifs.

Alpha

L'alpha mesure la surperformance d'un fonds par rapport à son indice de référence. Il permet ainsi de déterminer la capacité d'un gérant à créer de la valeur. Pour cela, le gérant doit identifier les titres qui afficheront selon lui une performance supérieure à celle de leur indice de référence, compte tenu de leur risque, sur une période donnée.

AMF (Autorité des Marchés Financiers)

L’Autorité des Marchés Financiers (AMF) régule les acteurs et produits de la place financière française. Elle réglemente, autorise, surveille et, si nécessaire, contrôle, enquête et sanctionne. Elle veille également à la bonne information des investisseurs et les accompagne, en cas de besoin, grâce à son dispositif de médiation.

Analyse financière

À partir de l'exploitation de données économiques et comptables, l'analyse financière vise à évaluer la qualité d'une entreprise et à porter un jugement sur sa situation actuelle et future. L'analyse financière replace l'entreprise dans son environnement économique (marché, secteur d’activité, réseaux de distribution, etc.) afin d’estimer son niveau de compétitivité. Ensuite, elle permet d’évaluer successivement la création de richesse, la politique d'investissement et la politique de financement pour conclure sur les perspectives de l’entreprise (chiffre d’affaires, rentabilité, etc.) et sur l’évolution de son cours de bourse.

Analyse fondamentale

L'analyse fondamentale évalue la valeur future d’un titre en analysant l'émetteur et son environnement. Elle est proche de l’analyse financière et différente de l'analyse technique, qui étudie les graphiques d'évolution du cours d’un titre.

Analyse technique

L'analyse technique évalue la valeur future d’un titre en analysant l’évolution de son cours (évolution du prix, des montants échangés, etc.). Elle est donc très différente de l'analyse fondamentale, qui étudie plutôt l'entreprise et son environnement.

Arbitrage

L'arbitrage est une opération qui consiste à acheter un titre et à en vendre un autre simultanément afin de profiter d’une incohérence de prix entre les deux et générer un profit (exemple : incohérence de cours entre deux taux de change sur différents marchés, incohérence de cours de bourse d’une action d’une société cotée sur deux marchés différents, etc.). Dans la réalité, les arbitrages sans risque sont peu courants. En effet, les marchés tendent à se rééquilibrer rapidement grâce à la liquidité des investisseurs.

Asset management ou gestion d'actifs

Gestion de fonds confiés par des investisseurs ayant pour objectif d'obtenir un revenu plus ou moins important en fonction de leurs besoins et de leur appétence pour le risque. Les investisseurs visent à enregistrer une plus-value sur une durée plus ou moins longue en investissant dans des fonds actions, obligations, monétaires, alternatifs, etc.

Banque Centrale Européenne (BCE)

La Banque Centrale Européenne est la banque centrale des pays de la zone Euro. Sa mission principale consiste à maintenir la stabilité des prix dans la zone Euro et à préserver ainsi le pouvoir d’achat de la monnaie unique.

Bâle III (accords de Bâle)

Les accords de Bâle ont pour objectif d'imposer aux banques des règles de solvabilité et de contrôle prudentiel harmonisées au niveau mondial. Ils sont établis par le comité de Bâle qui réunit les principales banques centrales et qui est hébergé par la Banque des Règlements Internationaux (BRI).
Les premiers accords de Bâle (Bâle I) datent de 1988. Ils prévoyaient principalement un ratio de 8% des capitaux propres par rapport aux crédits accordés (ratio Cooke).
Les accords de Bâle II, entrés en vigueur en 2008, prévoyaient principalement une pondération des crédits accordés par les banques selon leurs risques pour le calcul de leur ratio de solvabilité (ratio McDonough).
Les accords de Bâle III ont été élaborés en tirant les leçons de la crise financière de 2008. Ils prévoient principalement une définition plus restrictive des capitaux propres, la création d'un ratio de liquidité et d'un ratio d'effet de levier maximum. Les capitaux propres doivent représenter au moins 3 % du total de l'actif d'une banque. Leur mise en œuvre est progressive et s'étend jusqu'en 2019.

Benchmark ou indice de référence

Un benchmark est un point de comparaison prédéterminé pour évaluer les performances d’un fonds d’investissement par rapport à un indice représentatif des marchés financiers. Par exemple, la plupart des fonds investis dans des actions françaises ont le CAC 40 ou le SBF 120 comme benchmark.

Bénéfice par action (BPA)

Le Bénéfice par action est le ratio entre le bénéfice d’une entreprise et son nombre total d’actions. Il s’agit d’une mesure de la profitabilité de l’entreprise.

Bêta

Le bêta d'un titre financier mesure la sensibilité de ce titre aux fluctuations du marché. Par exemple, lorsque le marché actions augmente de 2%, un titre avec un bêta de 1 gagne 2% alors qu’un titre avec un bêta de 0,5 gagne 1% toutes choses égales par ailleurs.

Bottom-up ou stock picking

Ce mode de sélection de titres privilégie tout d'abord l’analyse des caractéristiques propres de chaque titre et non de celles du secteur ou du pays dans lesquels l'entreprise intervient (voir également top-down).

Bourse ou marché boursier

La bourse est un marché où les investisseurs peuvent acheter et vendre des valeurs mobilières comme des actions ou des options.

Bulle financière ou bulle spéculative

Une bulle financière correspond à une situation où le cours d’un ou plusieurs titres augmente fortement et atteint des niveaux jugés excessifs en comparaison avec la valeur réelle des actifs. Elle s'achève généralement par un éclatement de la bulle et une baisse rapide des cours. La première bulle mémorable a eu lieu en Hollande avec la spéculation sur les bulbes de tulipes au milieu du XVIIe siècle.

Buy and hold

Stratégie d'investissement consistant à acquérir des titres et à les garder jusqu'à leur échéance. Elle est fréquemment mise en œuvre par les investisseurs institutionnels sur les obligations.

Capitalisation boursière

La capitalisation boursière mesure la valeur d'une société en multipliant le nombre d'actions disponibles sur les marchés par leur cours de bourse.

Capitaux propres

Les capitaux propres représentent l'argent apporté par les actionnaires (à la constitution de la société ou ultérieurement), ou laissé à la disposition de la société en tant que bénéfices non distribués. La fonction principale des capitaux propres est de financer une partie de l'investissement mais ils servent également de garantie aux créanciers.

Cash-flow

Le cash-flow est un terme financier signifiant flux de trésorerie. Il est utilisé pour mesurer la marge financière et bénéficiaire d’une entreprise. Il existe plusieurs définitions du cash-flow et plusieurs méthodes de calcul (flux de trésorerie d’exploitation, flux de trésorerie financière, etc.).

Classe d’actifs

Les classes d’actifs regroupent des actifs financiers offrant des niveaux de performance et de risque différents (actions, obligations, immobilier, etc.). Elles peuvent être divisées en sous classes d’actifs (actions pays développés / actions marchés émergents, petites capitalisations / grandes capitalisations, etc.).

Code ISIN

Le code ISIN (International Securities Identification Numbers) est un identifiant unique, propre à chaque actif financier (action, obligation, part de SICAV ou de FCP, warrant, tracker…). Attribué par Euronext, le code ISIN est composé de deux lettres indiquant le pays d'émission du titre (FR pour la France) et de 10 chiffres propres à chaque titre.

Corrélation

La corrélation (indicateur compris entre -1 et +1) mesure l’intensité de la relation entre un ou plusieurs actifs financiers.

  • Une corrélation proche de 1 indique une forte corrélation positive (lorsqu’un actif A monte, l’actif B monte de la même ampleur)
  • Une corrélation proche de 0 indique une forte décorrélation (lorsqu’un actif A monte, l’actif B suit sa propre dynamique)
  • Une corrélation proche de -1 indique une forte corrélation négative (lorsqu’un actif A monte, l’actif B baisse de la même ampleur)
Coupons

Les coupons sont les intérêts que l'émetteur d'une obligation verse à un investisseur.

Courbe des taux

La courbe des taux décrit la relation entre la maturité d’une obligation et son rendement. Si la courbe des taux a souvent une pente positive (plus la maturité est éloignée, plus le taux d’intérêt est élevé), il arrive qu’elle prenne d’autres formes (inversée, en U, etc.) en fonction de l’environnement économique et financier.

Couverture

La couverture est une stratégie d’investissement visant à protéger tout ou partie de son portefeuille face à un risque donné et/ou de réduire le risque de perte. Par exemple, si une entreprise ABC vaut 20€ et si l’investisseur craint une baisse de la valeur de cette action, alors il peut acheter des options de vente à 19€. Si le cours de l'action baisse à 7€, cette stratégie permet de limiter la perte à 1€ par action (auquel il faut ajouter le prix de l'option) plutôt que 13€.

Décorrélation

La décorrélation est une technique qui permet aux investisseurs de réduire leurs risques sur un portefeuille en obtenant une performance décorrélée de celle du marché financier (représentée par un indice boursier).

Déflation

La déflation est une période de baisse généralisée du prix des biens et services à la consommation. C'est l'inverse de l'inflation.

Delta

Le delta mesure la sensibilité de la valeur d'une option aux fluctuations de la valeur de son sous-jacent.

Dépositaire

Un dépositaire est une organisation responsable de la conservation et parfois du règlement et de la livraison des investissements du fonds.

Désinflation

Réduction plus ou moins rapide du niveau d'inflation sur une période donnée.

Devise du fonds

La devise du fonds est celle dans laquelle le fonds est libellé et peut être acheté et vendu.

DICI (Document d’Information Clé de l’Investisseur)

Document mentionnant, de manière simple et synthétique, les informations essentielles sur un OPC (objectif et politique d’investissement, profil de risque et de rendement, frais, etc.). Il doit être remis à l’investisseur avant toute souscription.

Directive Marchés d'Instruments Financiers (MIF)

La Directive sur les Marchés d’Instruments Financiers est une loi européenne qui régit l’organisation des marchés financiers en Europe et l’exercice des métiers qui y sont liés.

Diversification

La diversification est une stratégie qui consiste à investir dans différentes classes d’actifs aux performances faiblement corrélées, en fonction de ses objectifs de placement, de son appétence pour le risque et du contexte économique et financier. Elle vise à réduire le risque d’un portefeuille, tout en augmentant son potentiel de performance.

Dividende

Partie des profits, après impôt, qu'une entreprise distribue à ses actionnaires en proportion des actions qu'ils détiennent.

Droits d’entrée

Somme payée par le souscripteur d’un fonds à une société de gestion ou à un distributeur lors de l’achat de parts d’un fonds qui sert à rémunérer l’intermédiaire (promoteur, conseiller financier, supermarchés de fonds, etc.).

Droits de sortie

Somme payée par l’investisseur d'un fonds à une société de gestion ou à un distributeur lors de la vente de parts d’un fonds qui sert à rémunérer l’intermédiaire (promoteur, conseiller financier, supermarchés de fonds, etc.).

Droit de vote

Exercé lors des assemblées générales d'une société, le droit de vote attaché à une action permet à son détenteur de participer aux principales décisions de l'entreprise (une action peut se voir attacher un droit de vote simple, double ou aucun droit de vote).

Due diligence

Série d’entretiens réalisés avec les principaux cadres d’une société dans le but de vérifier la cohérence des informations transmises (activités récentes, stratégie, perspectives, etc.).

Duration

La duration d’une obligation est le temps moyen jusqu’à sa maturité. Elle mesure aussi l’effet de l’évolution des taux d’intérêt sur le prix d’une obligation et, par extension, d’un portefeuille. La duration s’exprime en années (une duration de 3 ans signifie que la valeur de l’obligation pourrait monter de 3% si les taux d’intérêt baissent de 1%).

Écart-type

L'écart-type est la mesure statistique de la dispersion d'une variable autour de sa moyenne. Appliqué à la performance d'un actif financier, l'écart-type, ou volatilité, est une mesure de risque.

Effet de levier

L'effet de levier désigne l'amplification des gains et des pertes potentiels sur un investissement (grâce à l'endettement ou à l'utilisation d'instruments dérivés comme les options d'achat ou de vente, par exemple).

Émetteur

Il existe plusieurs types d’émetteurs sur les marchés financiers, les principaux étant les sociétés qui émettent des actions et/ou des obligations ainsi que les États et autres organismes publics (collectivités locales, institutions internationales, etc.) qui se financent en émettant des obligations ou des titres de créance.

Encours

Ensemble des actifs détenus à un moment donné. Pour un fonds, il s’agit de la somme totale gérée (valeur d’une part du fonds x nombre de parts émises).

EONIA (Euro Overnight Index Average)

Taux de référence des dépôts interbancaires effectués au jour le jour dans la zone Euro. Il s’agit du taux moyen pondéré par les transactions déclarées par un échantillon représentatif d'établissements. Ce taux de référence sur les marchés monétaires est publié par la Fédération Bancaire de l'Union Européenne.

Épargne salariale

Dispositif permettant aux salariés de la plupart des grandes entreprises d’épargner dans un cadre fiscal avantageux, dès lors que la somme est investie pour un minimum de 5 ans. Il peut être accompagné d'un abondement versé par l'entreprise. L'épargne salariale est investie dans l'entreprise (comptes courants, actions) ou dans des fonds gérés par des tiers en produits variés (actions, obligations, immobilier, produits monétaires).

ETF (Exchange Traded Funds)

Les ETF sont des Instruments financiers hybrides ayant certaines caractéristiques des fonds (SICAV ou FCP) et certaines des actions, dans la mesure où ils sont cotés en bourse. Ils répliquent des indices boursiers et sont gérés de façon passive comme des fonds indiciels. Les cours des ETF fluctuant durant la journée, les investisseurs peuvent choisir le moment et le prix de la transaction. Il n’y a pas de droit d’entrée.

EURIBOR

Taux du marché monétaire européen, correspondant à la moyenne arithmétique des taux offerts sur le marché bancaire européen pour une échéance déterminée (entre 1 semaine et 12 mois). Il est publié par la Banque Centrale Européenne (BCE) à partir de cotations fournies quotidiennement par 64 banques européennes.

Fixed income

Désigne un investissement qui offre à son détenteur un revenu fixe, tel que les obligations.

Fonds

Terme générique pour désigner une SICAV, un FCP ou toute autre forme juridique d’investissement collectif.

Fonds Commun de Placement (FCP)

Un Fonds Commun de Placement, ou Organisme de Placement Collectif, regroupe l'épargne de plusieurs investisseurs, afin de leur donner plus facilement accès aux marchés financiers. Le gérant utilise ensuite cette épargne pour acquérir des actions, des obligations ou d'autres titres en fonction des objectifs du fonds.

Fonds d'infrastructure

Fonds d'investissement spécialisé dans le secteur des infrastructures (ports, aéroports, autoroutes, satellites, etc.). Ces actifs réels sont perçus comme moins risqués car ils sont indispensables à la vie économique et nécessitent un investissement avec un horizon de long terme.

Fonds d'investissement

Un fonds d'investissement regroupe l'épargne de plusieurs investisseurs afin de leur donner plus facilement accès aux marchés financiers. Le gérant utilise ensuite cette épargne pour acquérir des actions, des obligations ou d'autres titres en fonction des objectifs du fonds.

Fonds de fonds

Le fonds de fonds a pour objectif de sélectionner les meilleurs gérants et d'investir dans leurs fonds. Il permet ainsi un accès indirect à différents types de gestion à des investisseurs qui ne pourraient pas y accéder directement. Par ailleurs, il offre une bonne diversification.

Fonds ISR

Fonds d'Investissement Socialement Responsable (ISR), investi dans des titres à l’issue d’une analyse financière (évaluation de la solidité et des perspectives de l’entreprise) et extra-financière (évaluation de critères ESG -Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance). Cette analyse s'appuie également sur des notations d'agences spécialisées (Vigéo, MSCI, etc.) qui attribuent des notes extra-financières aux émetteurs selon leur respect de ces critères.

Footsie ou FTSE

L’indice Footsie est conjointement détenu par le Financial Times (FT) et le London Stock Exchange (SE). La famille FTSE regroupe plusieurs indices (FTSE 100, le FTSE 200, FTSE 350, FTSE All-Share, TechMARK, etc.). Le plus connu d’entre eux est le FTSE 100, basé sur les 100 principales valeurs anglaises.

Frais de gestion

Les frais de gestion représentent le total des frais du fonds d'investissement. Ils servent à rémunérer le gérant du fonds et à régler les coûts d'administration, de gestion de portefeuille et de marketing ainsi que les commissions aux représentants qui vendent les fonds.

Fusion-acquisition (M&A)

Expression synonyme de regroupement d’entreprises. Une opération de fusion-acquisition recouvre les différents aspects liés au rachat du capital d’une entreprise ou d’une partie d’une entreprise par une autre.

Future

Un future (ou contrat à terme) est un produit dérivé. Il s'agit d’un contrat standardisé qui permet de fixer à l’avance un prix pour la livraison d’une classe d’actifs (indice boursier, obligation, matières premières, devises) à une date donnée.

Gestion active

Approche selon laquelle le gérant a pour objectif de surperformer un indice de référence. Pour cela, ce dernier mène une analyse approfondie des entreprises, des secteurs d’activité et de l’actualité économique et financière. Il sélectionne ensuite les valeurs les plus à même d’offrir une performance supérieure à celle du marché. Le gérant peut avoir ou non des objectifs de performance à atteindre et des limites de risque à ne pas dépasser.

Gestion alternative

La gestion alternative vise à offrir une performance décorrélée (déconnectée) de celle des actions et des obligations en investissant dans des classes d’actifs dites « alternatives » (immobilier, matières premières, actions non cotées, etc.) ou en investissant de manière non conventionnelle dans des instruments classiques tels que les actions et les obligations (long/short, arbitrage, global macro, etc.).

Gestion collective

Approche dont l’objectif est de collecter l’épargne d'une multitude d'investisseurs particuliers ou d’entreprises au sein d’un fonds collectif (SICAV, FCP) géré avec une politique d’investissement commune. La gestion collective permet de faire bénéficier les investisseurs d'économie d'échelle et de leur offrir un accès à des marchés qui pourraient leur être fermés compte tenu de la faible taille de leur épargne.

Gestion d'actifs

Voir Asset Management

Gestion de trésorerie

Activité du trésorier d'une entreprise qui consiste à :

  • Gérer les risques de liquidité, de taux d'intérêt et de taux de change qui pèsent sur l'entreprise
  • Placer les liquidités dans les meilleures conditions de rentabilité et de risque
  • Pouvoir faire face aux engagements de l'entreprise en mobilisant les ressources financières nécessaires à court ou à long terme
Gestion des risques

La gestion des risques fait partie du processus d’investissement des fonds. Réalisée par l’équipe de gestion et par une équipe indépendante dédiée au contrôle des risques, elle vise notamment à suivre les positions en portefeuille afin de s’assurer que le fonds respecte ses caractéristiques et contraintes d’investissement et qu’il ne concentre pas une part trop importante de ses actifs sur un titre, un secteur ou une zone géographique.

Gestion indicielle ou gestion passive

Approche qui consiste à obtenir une performance la plus proche possible de celle de l’indice correspondant à l'objectif de gestion du fonds. Par exemple, une gestion indicielle en actions américaines visera à obtenir une performance la plus proche possible de celle enregistrée par l'indice S&P 500 ou le Dow Jones. La gestion indicielle a souvent pour stratégie de détenir les actifs qui figurent dans la composition de l'indice dans l'exacte proportion avec laquelle ils figurent dans l'indice.

G7

Le G7 rassemble les sept plus grandes puissances économiques mondiales, dont les ministres des finances se réunissent pour discuter des sujets économiques et politiques affectant le monde. Composition du G7 : Allemagne, Canada, États-Unis, France, Italie, Japon et Royaume-Uni. Le G8 inclut la Russie.

Hedge fund

Un hedge fund est un fonds qui cherche à maximiser la performance par le biais de stratégies d’investissement agressives, généralement interdites aux fonds traditionnels. Les pratiques d’investissement des hedge funds sont l’effet de levier, la vente à découvert, les produits dérivés, les swaps et l’arbitrage. Les hedge funds sont des produits complexes réservés à des investisseurs avertis, professionnels ou institutionnels.

High yield (obligations à haut rendement)

Les obligations high yield sont des titres obligataires émis par des sociétés de moins bonne qualité de crédit (sociétés en difficulté ou avec un niveau d'endettement élevé). Leur notation par les agences spécialisées est inférieure à BBB- (Standard & Poor's) ou Baa3 (Moody's). La rémunération de ces titres, comme leur niveau de risque, est donc plus élevée.

Horizon d'investissement

L'horizon d'investissement est la durée d’investissement recommandée pour un actif ou un fonds. Celle-ci varie en fonction du degré de risque : entre 3 et 5 ans pour un fonds action, de 1 à 3 ans pour un fonds obligataire, de quelques jours à moins d’1 an pour un fonds monétaire.

Hybride

Un titre hybride combine les caractéristiques des actions et des obligations à l’image des obligations convertibles.

Incubateur

Fonds d'investissement spécialisé dans l'accompagnement de projets de création d’entreprise. L'incubateur peut mettre à disposition un local ou des services rémunérés par un pourcentage du capital.

Indexation

L'indexation est l'ajustement d'un revenu (rente, salaire, etc.) ou d'une dépense (loyer, etc.) pour compenser la hausse du coût de la vie, en tout ou partie (exemple : les loyers des baux d’habitation sont indexés sur l’indice de référence des loyers). Il existe aussi des obligations indexées sur l’inflation ou sur l’évolution des taux interbancaires.

Indice boursier

Les indices boursiers sont des indicateurs permettant d’évaluer la performance d’un marché. Ils regroupent plusieurs actions et peuvent être représentatifs d’un marché (le CAC 40 reflète la performance des 40 grandes entreprises françaises) ou d’un secteur d’activité (le MSCI World Health Care illustre le marché des actions du secteur de la santé).

Inflation

L'inflation est un indicateur représentatif de la hausse généralisée du prix des biens et services à la consommation, qui rogne le pouvoir d’achat de la monnaie. C’est l'inverse de la déflation. Pour mesurer de façon approximative l'impact de l'inflation sur le rendement d'un investissement, il suffit de soustraire le taux d'inflation annuel du taux de rendement annuel. Par exemple, si un investissement rapporte 3% alors que l'inflation est de 2%, le rendement réel (après inflation) est d'environ +1%.

Institution financière

Une institution financière est une entreprise ou un organisme qui offre des services financiers (prêts, etc.) au public ou aux entreprises. Les banques, les sociétés de fiducie et les coopératives de crédit sont des institutions financières.

Intérêt

Somme versée en rémunération d'un placement ou perçue par un prêteur. L'intérêt est calculé en fonction du montant du capital placé ou emprunté, de la durée de l'opération et du taux retenu.

Investissement éthique

Un investissement éthique est une forme d’Investissement Socialement Responsable (ISR) orientée vers des sociétés ou des fonds qui répondent à certains principes éthiques. Les fonds éthiques évitent les producteurs d’armes, les laboratoires utilisant les animaux comme cobayes, les producteurs de cigarettes ou d’alcool et/ou sélectionnent les sociétés ayant un comportement social irréprochable ou respectant l’environnement.

Investissement Socialement Responsable (ISR)

L'Investissement Socialement Responsable (ISR) prend en compte, dans les décisions d'investissement, les critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) en plus des critères financiers traditionnels. Cette pratique regroupe les fonds qui refusent d'investir dans certains domaines (tabac ou armement par exemple), qui utilisent les notations sociales/environnementales dans leurs choix ou qui cherchent à influencer les décisions des entreprises dont ils sont actionnaires vers un comportement plus responsable. Elle peut également prendre la forme de fonds d’investissement reversant une part de leur performance à des projets sociaux ou de développement durable.

Investisseur institutionnel

Les investisseurs institutionnels sont des acteurs de marché tels que les banques, compagnies d'assurance, caisses de retraite, FCP ou SICAV. Généralement, ces actionnaires ne détiennent que des participations très minoritaires (moins de 10%) dans des entreprises cotées.

Investment grade

Les obligations investment grade sont des titres obligataires émis par des sociétés affichant une bonne qualité de crédit (niveau d'endettement correct), ce qui correspond à un niveau de risque faible. Leur notation par les agences spécialisées est supérieure à BBB- (Standard & Poor's) ou Baa3 (Moody's).

Joint-venture

Co-entreprise créée et généralement détenue à parts égales par deux entreprises ou plus. La création d'une joint-venture permet aux entreprises qui l'ont créée de partager des technologies ou un savoir-faire mais également de diversifier leurs activités et, parfois, d'accéder à un marché réputé difficile. Traditionnellement, les partenaires de la joint-venture se mettent d'accord pour partager conjointement les dépenses, les risques mais aussi les bénéfices.

LBO (Leveraged Buy Out)

Un LBO consiste en un rachat d’actions d'une entreprise financé par une très large part d'endettement.

Liquidation

La liquidation consiste à vendre des actifs pour les transformer en argent liquide. Par exemple, lors d'une faillite, une entreprise peut vendre ses biens pour payer ses dettes.

Liquidité

La liquidité d'un marché financier représente la capacité à acheter ou à vendre rapidement les actifs qui y sont cotés sans que cela ait d'effet majeur sur les prix. Plus un marché est liquide, plus il est aisé, rapide et peu coûteux d'y réaliser des transactions. Cette caractéristique figure parmi les qualités essentielles que doivent garantir les bourses de valeurs. À titre d’exemple, le marché des actions d’entreprises de grandes capitalisations d’un pays développé affichera une liquidité plus importante que le marché des actions d’entreprises de petites capitalisation d’un pays émergent, car les échanges y sont plus importants et les acteurs plus nombreux.

Mandat de gestion

Contrat par lequel un client délègue à un professionnel de la finance (banque, compagnie d'assurance, conseiller en gestion de patrimoine indépendant, agent de change...) l'initiative des opérations d'achat et de vente de valeurs mobilières. Le mandat précise l'orientation de la gestion (prudente, dynamique, ...), le niveau de l'information du titulaire du compte et le montant et la structure de la rémunération de l'intermédiaire.

Marché à terme

Le marché à terme regroupe les contrats à terme (aussi appelés Futures). Ces instruments financiers permettent de fixer aujourd'hui un prix pour une transaction qui interviendra dans quelques mois sur toutes sortes d’actifs (devises, taux d’intérêt, matières premières, etc.). Les intervenants sur ce marché peuvent ainsi se couvrir du risque. D'autres utilisateurs peuvent à l'inverse chercher à prendre des risques grâce à l'effet de levier que procure le paiement à terme du prix de la transaction.

Marché boursier ou bourse

Le marché boursier est un marché où les investisseurs peuvent acheter et vendre des valeurs mobilières comme des actions ou des options.

Marché émergent

Un marché émergent est le marché financier d’un pays en voie de développement (exemple : Afrique du Sud, Brésil, Chine, Inde, etc.).

Marché monétaire

Le marché monétaire est le marché où les investisseurs achètent et vendent des bons du Trésor, des obligations à court terme (moins d'1 an), des certificats de placement garantis et d'autres titres à court terme (actifs courants).

Marché obligataire

Le marché obligataire correspond au compartiment du marché financier où s'échangent les titres de créances à moyen et long terme.

Marché primaire

Un marché primaire est un marché où les titres tels que les actions ou les obligations sont émis pour la première fois (exemple : lorsqu'une entreprise émet de nouvelles actions). Si les titres sont déjà émis et se négocient d'un investisseur à l'autre, on parle d'un marché secondaire.

Marché secondaire

Un marché secondaire est un marché où les titres tels que les actions ou les obligations sont déjà émis et s'achètent et se vendent entre investisseurs. Les bourses et les marchés hors cote sont des marchés secondaires. Si les titres sont émis pour la première fois, par exemple lorsqu'une entreprise émet de nouvelles actions, on parle d'un marché primaire.

Market Timing

Le Market Timing est une stratégie d'investissement qui étudie l'évolution du marché pour déterminer à quel moment intervenir plutôt que sur quelles valeurs investir.

Maturité

La maturité d'un titre financier est la durée jusqu’à sa date d'échéance, date à laquelle il disparaîtra et l’investisseur sera remboursé. Ainsi, une obligation dont l’échéance est en 2025 a une maturité de 7 ans en 2018.

OAT (Obligation Assimilable du Trésor)

Les OAT sont des titres de dettes émis par l'État français.

Obligation

Une obligation est un titre de dette émis par un gouvernement ou une entreprise. Pendant la vie de l’obligation, le détenteur de celle-ci reçoit des paiements d’intérêt réguliers en fonction d’un taux défini à l’avance. Il existe des exceptions comme les obligations à taux zéro qui ne paient pas d’intérêt mais qui ont une valeur de remboursement supérieure à leur valeur d’émission.

Obligation convertible

Une obligation convertible est une obligation qui donne au porteur le droit de la convertir en actions ordinaires.

Obligation corporate

Une obligation corporate est une obligation émise par une entreprise.

OPC (Organisme de Placement Collectif)

Un OPC, ou Fonds Commun de Placement (FCP), regroupe l'épargne de plusieurs investisseurs, afin de leur donner plus facilement accès aux marchés financiers. Le gérant utilise ensuite cette épargne pour acquérir des actions, des obligations ou d'autres titres en fonction des objectifs de l'OPC.

Option

Une option est un instrument financier dérivé qui donne le droit à un investisseur, mais non le devoir, d’acheter (call) ou de vendre (put), un actif financier (action, obligation, devise, etc.) à un cours fixé à l’avance et à une date future. Par exemple, il peut être intéressant pour un investisseur de détenir un call qui lui donne le droit d’acheter une action X à 20€ si cette action, qui vaut 18€ au moment de l’achat du call, monte à 25€.

Passif

Le passif de l'OPC correspond aux capitaux apportés par les souscriptions des porteurs. Il est divisé en parts.

PER (Price Earning Ratio)

Le PER d'une action est égal au rapport entre le cours de cette action et le bénéfice par action. Il dépend essentiellement de trois facteurs : la croissance future des bénéfices de la société concernée, le risque associé à ces prévisions et le niveau des taux d'intérêt. Le PER permet d'évaluer la valeur d'un titre par rapport à d’autres titres de sociétés du même secteur ou d'un indice de marché (exemple : plus le PER est faible, plus l'action est considérée comme relativement bon marché). Sa force réside dans sa simplicité d'emploi, c'est aussi sa limite.

Performance annualisée

La performance annualisée est un indicateur permettant d’évaluer la performance d’un actif ou d’un produit financier sur une base annuelle. Elle permet de comparer plus facilement la performance de deux produits financiers qui n’ont pas le même historique de performance ou de ramener une performance de long terme sur un équivalent annuel. Par exemple, si un fonds A affiche une performance de 5% sur 6 mois et un fonds B une performance de 4% sur 4 mois, la performance annualisée du fonds A est de 10% et celle du fonds B de 12%.

Performance glissante

La performance glissante est la performance de date à date d’un support d’investissement. Elle peut être annuelle, mensuelle, hebdomadaire, etc. Par exemple, au 30 juin 2017, la performance annuelle glissante couvrira la période du 30 juin 2016 au 30 juin 2017, et la performance mensuelle glissante la période allant du 31 mai 2017 au 30 juin 2017.

Plancher actuariel

Aussi appelé valeur nue de l'obligation convertible, le plancher actuariel est la valorisation minimale d’une obligation convertible, hors droit de conversion. Il se calcule en actualisant les flux futurs de l'obligation au taux du marché.

Plus-value

Différence positive entre le prix de vente d'un actif et son prix d'achat initial.

Portefeuille diversifié

Portefeuille investi dans différentes classes d’actifs aux performances faiblement corrélées, en fonction des objectifs de placement et de l'appétence pour le risque de l'investisseur et du contexte économique et financier.

Price to Book Ratio (PBR ou P/B Ratio)

Le Price to Book Ratio est le rapport entre la capitalisation boursière et la valeur comptable d’une entreprise. Il permet de comparer la valorisation de la société par le marché à sa valorisation comptable. Un faible PBR (valeur boursière inférieure à la valeur comptable) peut indiquer que l’entreprise est sous-valorisée. Cependant, un ratio trop faible peut aussi indiquer que la société se porte mal. Comme pour la plupart des ratios, il est important de comparer le ratio d’une société à celui de ses concurrents dans un secteur donné.

Price to Cash-Flow (PCF ou P/CF)

Le Price to Cash-Flow est le rapport entre le cours de l'action d'une entreprise et le cash-flow par action (capacité d'autofinancement par action). Le P/CF est un indicateur de la valorisation d'une action. Un ratio faible (cours inférieur à la génération de liquidités) peut indiquer que la société est sous-valorisée. Comme pour la plupart des ratios, il est important de comparer le ratio d’une société à celui de ses concurrents dans un secteur donné.

Private Equity

Le private equity désigne les actions non cotées sur les marchés boursiers. Les fonds d'investissement private equity sont le plus souvent spécialisés en fonction de l'objectif de leur intervention : fonds de capital-risque, fonds de capital développement, fonds de LBO. Ils correspondent à des stades différents de maturité de l'entreprise.

Produit dérivé

Terme générique pour les produits d’investissement dont le cours dépend du prix d’un titre sous-jacent (action, obligation, etc.). Les futures, les warrants, les swaps et les options sont des produits dérivés.

Produit structuré

Instrument financier composé généralement d'un élément assurant la protection de tout ou partie du capital et d'un élément plus risqué permettant d'optimiser le rendement du produit. Le fonds à formule est un exemple de produit structuré.

Profil de risque

L'évaluation du profil de risque de l’investisseur permet de lui proposer des solutions d'investissement adaptées à ses caractéristiques. Le profil de risque dépend de facteurs tels que l'âge de l'investisseur, son horizon d’investissement, ses revenus et dépenses ou son appétence pour le risque.
On distingue généralement trois profils différents :

  • Profil prudent, disposant d’une faible exposition au risque
  • Profil équilibré qui recherche le juste équilibre entre performance et risque
  • Profil dynamique qui a vocation à se positionner fortement sur les marchés actions afin de profiter de leur dynamisme financier, moyennant une prise de risque élevée
Rating (notation financière)

Note attribuée à des titres de dettes ou à des émetteurs (entreprises, collectivités territoriales, États, etc.). Cette note, plus ou moins élevée, reflète la perception de la solvabilité de l'émetteur par l'agence de notation (capacité à honorer dans les temps les engagements pris dans le contrat de dette). Elle est attribuée à l'issue d'une analyse de la situation financière de l'émetteur et de ses perspectives. Les principales agences de notation sont Standard & Poor's, Moody's, Fitch.

Ratio

De nombreux ratios sont utilisés en analyse financière pour comparer des sociétés entre elles ou pour analyser l’évolution de la performance d’une société dans le temps (exemples : ratio de liquidité, ratio de solvabilité, ratio de rentabilité, etc.).

Ratio de Sharpe

Le ratio de Sharpe est une mesure de performance qui représente la surperformance d’un fonds par rapport à un taux sans risque divisée par la volatilité de ce fonds. En d'autres termes, le ratio de Sharpe mesure la surperformance d’un fonds pour une unité de risque et permet ainsi de comparer plus facilement les performances de différents fonds.

Rendement

Le rendement d’un placement financier est le profit obtenu sous forme d’intérêts, de dividendes ou de plus-value (exprimé en pourcentage du cours d’un titre ou du capital investi). Le rendement d'une action est le rapport entre le dernier dividende versé et le cours de l'action. Le rendement d'une obligation correspond au rapport entre son coupon et la valeur de l'obligation.

Rendement espéré

Le rendement espéré est le gain que l’investisseur prévoit de retirer de son placement, sous forme d'intérêts, de dividendes, de gain en capital, etc.. Le rendement obtenu peut différer du rendement espéré. Plus le rendement espéré est élevé, plus le risque est élevé.

Rendement potentiel

Le rendement potentiel est le rendement maximal qu'un investisseur peut obtenir, avec une action par exemple. Il s’agit d’une estimation et ce rendement n'est aucunement garanti.

Responsabilité Sociale de l'Entreprise (RSE)

La Responsabilité Sociale de l'Entreprise est, d'après une définition donnée par l'Union Européenne, un concept selon lequel les entreprises intègrent sur une base volontaire des préoccupations sociales, environnementales et économiques dans leurs activités et dans leurs interactions avec leurs parties prenantes.

Return On Equity (ROE) (voir rentabilité des capitaux propres)
Risque de contrepartie

Le risque de contrepartie est le risque que la partie avec laquelle le gérant d’un fonds traite ne respecte pas ses obligations (la livraison d’un titre, le paiement d’une somme, etc.) et que le fonds et l’investisseur en subissent une perte.

Risque de crédit

Le risque de crédit est le risque qu'un émetteur (entreprise, État, etc.) ne soit plus en mesure de remplir ses obligations. Dès que les investisseurs estiment que la situation financière de l'émetteur se détériore, la valeur du placement peut diminuer.

Risque de devises ou risque de change

Le risque de devises est le risque que la devise utilisée pour investir fluctue au désavantage de l’investisseur.

Risque de liquidité

Le risque de liquidité est le risque de ne pas pouvoir vendre un titre financier à son prix. Il peut se traduire, soit par une impossibilité effective de le vendre, soit par une décote dite d'illiquidité.

Risque de marché

Pour un titre, le risque de marché est un risque corrélé à la variation du marché. Il est lié à l'évolution de l'ensemble de l'économie, de la fiscalité, des taux d'intérêt, de l'inflation, etc. Il affecte plus ou moins tous les titres financiers. On l'appelle également risque systématique.

Risque de taux d'intérêt

Pour une obligation, le risque de taux d'intérêt correspond au risque lié à une remontée des taux des marchés obligataires. Pour rappel, une hausse des taux provoque une baisse du cours des obligations.

Risque de volatilité

La volatilité est une mesure des amplitudes des variations du cours d’un actif financier (actions, obligations, etc.). Plus la volatilité d’un actif est élevée et plus l’investissement dans cet actif sera considéré comme risqué.

ROE (Return On Equity) (voir rentabilité des capitaux propres)
RSE (Responsabilité Sociale de l'Entreprise) (voir responsabilité Sociale de l'Entreprise)
Sensibilité

La sensibilité d'une obligation mesure la variation de sa valeur en pourcentage, induite par une variation donnée du taux d'intérêt. Pour rappel, une hausse des taux entraîne une baisse de la valeur de marché d’une obligation.

SICAV (Sociétés d'Investissement à Capital Variable)

Les SICAV font partie, avec les FCP, de la famille des Organismes de Placement Collectifs (OPC). Ces véhicules d’investissement regroupent l'épargne de plusieurs investisseurs afin de leur donner plus facilement accès aux marchés financiers. Le gérant utilise ensuite cette épargne pour acquérir des actions, des obligations ou d'autres titres en fonction des objectifs du fonds. À l'inverse des FCP, les SICAV ont une personnalité morale et sont des Sociétés Anonymes disposant d'un conseil d'administration.

Small cap (petite capitalisation)

Actions de sociétés dont la capitalisation boursière (nombre d’actions de la société x cours de l’action) est relativement faible.

Smart beta

La stratégie d’investissement smart beta se concentre sur des facteurs d’investissement spécifiques (sociétés à faibles PER, petites capitalisations, actions à dividendes élevés, actions à faible volatilité, etc.). Il est espéré de ces facteurs qu'ils surperforment le marché global. Ces stratégies ont donné lieu à la création d'indices smart beta dans lesquels les titres intégrés dans l'indice ne sont pas pondérés par capitalisation boursière, mais selon d'autres critères tels que les dividendes ou les capitaux propres.

Solvabilité II (Solvency II)

À l'instar de Bâle pour les banques, l'Union Européenne a établi un nouveau code réglementaire pour la gestion des risques des compagnies d'assurance. Solvabilité II généralise la mesure du risque opérationnel, introduit le Solvency Capital Requirement et entraîne un contrôle accru du régulateur.

Solvency II (voir Solvabilité II)
Sous-jacent

Un sous-jacent, ou actif sous-jacent, est l'actif sur lequel est basé un contrat d'instrument dérivé (option d'achat ou de vente, contrat à terme, etc.) ou un autre investissement (exemple : un fonds négocié en bourse) et qui en influencera la valeur. Le sous-jacent peut être une action, un indice boursier, une devise, une marchandise, etc.

Spread

Le spread d'une obligation est l'écart entre le taux de rentabilité actuariel de l'obligation et celui d'un emprunt sans risque de durée identique. Le spread est naturellement d'autant plus faible que la solvabilité de l'émetteur est perçue comme bonne.

Stock picking ou Bottom-up

Ce mode de sélection de titres privilégie tout d'abord l’analyse des caractéristiques propres de chaque titre et non de celles du secteur ou du pays dans lesquels l'entreprise intervient (voir également top-down).

Swap

Un swap est un contrat financier par lequel deux investisseurs échangent un revenu, une dépense, des devises ou d'autres éléments financiers.

Taux d'intérêt

Le taux d'intérêt caractérise le taux de rémunération du prêteur, déterminé contractuellement. Dans le cadre d’un investissement obligataire, cette rémunération peut provenir du coupon par le biais du taux nominal ou facial mais aussi de la prime d'émission ou de remboursement.

Taux de change

Le taux de change est le prix d'une monnaie par rapport à une autre. Il est notamment affecté par l'offre et la demande de chacune des monnaies.

Titrisation

La titrisation est une opération financière qui consiste souvent à transformer des créances en titres négociables qui seront ensuite vendus à des investisseurs.

Top down

Le top down est un mode de sélection de titres issu d’une analyse macro-économique qui détermine l’exposition aux différents types de marché (actions, obligations, marché monétaire, etc.) et zones géographiques sur lesquels investir, puis sur les secteurs. Le choix des actions individuelles est réalisé en dernier (à l’inverse de l’approche bottom up, qui vise d’abord à sélectionner les titres).

Tracking error (active risk)

La tracking error mesure la volatilité de la surperformance d’un fonds par rapport à son benchmark. Dans le cas d’une gestion passive, la tracking error décrit la façon dont un fonds s’éloigne de la composition de son indice de référence. Dans le cas d’une gestion active, tracking error est un terme impropre puisqu’il ne s’agit pas de la mesure d’une erreur mais de la différence entre la performance du gérant et celle de son benchmark. Cette mesure est cependant utile dans la compréhension de la performance : plus la surperformance en relation avec le risque actif (tracking error) est importante, meilleure est la performance.

Valeur liquidative (VL)

La valeur liquidative d’un fonds est le rapport entre son actif net et son nombre de parts (pour un FCP) ou d’actions (pour une SICAV). Il s’agit du prix à payer pour acquérir une part/action d’un fonds (sans tenir compte d’éventuels droits d’entrée ou de sortie).

Valeur mobilière

Une valeur mobilière est un titre (bon du Trésor, certificat de placement garanti, obligation d'entreprise, action, etc.) qui, en règle générale, peut être vendu ou acheté sur les marchés financiers.

Valorisation

Exercice consistant à donner une valeur à un actif financier.

Value at Risk (VaR)

La Value at Risk est un indicateur de risque qui représente la perte potentielle maximale d'un investisseur sur la valeur d'un actif ou d'un portefeuille d'actifs financiers, compte tenu d'un horizon de détention et d'un intervalle de confiance. Elle se calcule à partir d'un échantillon de données historiques ou se déduit des lois statistiques habituelles.

Volatilité

La volatilité est une mesure des amplitudes des variations de cours d’un actif financier. Plus la volatilité d’un actif est élevée, plus l’investissement dans cet actif sera considéré comme risqué.

Warrant

Appelé aussi bon d'option. Produit semblable dans son principe à une option, mais qui est juridiquement une valeur mobilière cotée au comptant. Il ne peut pas être vendu à découvert. Il permet d'acheter (call warrant) ou de vendre (put warrant) une certaine quantité (quotité) d'une valeur support quelconque (action, obligation, indice, devises, etc.) à un prix fixé (le prix d'exercice) jusqu'à une date déterminée (l'échéance). Les warrants sont généralement émis par des banques qui en assurent la cotation en continu.

Zone Euro

La zone euro est une zone monétaire qui regroupe les 19 pays de l'Union européenne ayant adopté l'euro comme monnaie commune. La zone Euro a été créée en 1999 et ses membres actuels sont : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, Chypre, l’Espagne, l’Estonie, la Finlande, la France, la Grèce, l’Irlande, l’Italie, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, Malte, les Pays-Bas, le Portugal, la Slovaquie et la Slovénie.