Perspectives de marchés et allocation - Janvier 2020

L'année 2020 débute dans un contexte assez positif, contrairement à l'année passée, avec une assez bonne visibilité sur la macroéconomie.
Aux Etats-Unis, la récession va être évitée. Le cycle de croissance de l’économie américaine, qui a commencé depuis plus de 10 ans, va donc se poursuivre avec une croissance estimée entre 1,8% et 2%.
En Zone Euro, la croissance devrait se maintenir autour de 1% car apparemment, les commandes à l'industrie allemande s'améliorent.
En Chine, le gouvernement a réussi, avec son plan de relance, à maintenir l'économie du pays, à 6% environ.

La crainte du "trou d'air" apparu au milieu de l'année dernière a donc été évité à la faveur de politiques budgétaires un peu plus laxistes.
La confiance remonte en raison de l'accord a minima trouvé entre la Chine et les Etats-Unis.

En ce qui concerne les taux d'intérêt, la visibilité est également très favorable grâce à la bonne communication des Banques centrales.
En 2019, la Réserve Fédérale Américaine a baissé par trois fois ses taux d'intérêt. Ces derniers devraient rester stables tout au long de cette année.
En zone Euro, Christine Lagarde, qui vient de prendre ses fonctions, a décidé d'effectuer une évaluation des objectifs de la politique monétaire de la Banque Centrale avant de prendre toute décision, ce qui devrait entraîner un statu quo durant les prochains mois.

Mais les marchés ont pris acte de ces améliorations et de cette visibilité.
L'année dernière, les marchés actions ont gagné entre 25% et 30% alors que les bénéfices des entreprises sont restés stables.
Les taux d'intérêt ont subi une assez forte détente en 2019. Les rendements s'affichent donc aujourd'hui à des niveaux assez bas et les performances auxquelles s'attendre sur le marché obligataire s'en voient très affaiblies.

Dans cet optimisme générale, OFI Asset Management conseille la prudence à court terme car les progressions de croissance des bénéfices sur les entreprises devraient se situer entre O et 5% cette année, c'est-à-dire un peu moins qu'attendu par le Consensus.
Les taux d'intérêt devraient remonter légèrement et par conséquent les performances obligataires rester assez faibles.
Les marchés actions devraient se montrer plus volatiles et peut-être subir quelques replis en raison d'événements géopolitiques pouvant créer de la tension (situation au Moyen-Orient, élections américaines...). Pour le moment, il est préférable aujourd'hui de s'alléger en actions et de réinvestir un peu plus tard.
Sur les marchés obligataires, la période est propice à la construction de positions sur le High Yield, dans une optique "Buy and Hold" (les acheter pour les garder).
La dette émergence reste toujours intéressante dans un tel contexte, avec des taux d'intérêt autour de 5% sur des durées entre 3 et 5 ans, une assez bonne liquidité et des devises peu chères.
L'or peut également être un élément attrayant et couvrir des scénarios de risques, notamment géopolitiques ou en cas de remontée de l'inflation. De plus, avec des taux d'intérêt si bas, le coût de détention de l'or reste assez faible.

Cette vidéo à caractère d'information est destinée à des clients non professionnels au sens de la directive MIF ; et réalisée par OFI Asset Management à partir de sources considérées comme fiables, ne saurait être interprétée comme possédant une quelconque valeur contractuelle. Toute utilisation ou diffusion non autorisée, en tout ou partie et de quelque manière que ce soit, est interdite. OFI Asset Management décline toute responsabilité en cas d'altération, déformation ou falsification dont cette vidéo pourrait faire l'objet. Les perspectives mentionnées sont susceptibles d'évolution et ne constituent pas un engagement ou une garantie. Investir sur les marchés financiers comporte des risques, notamment un risque de perte en capital. Les chiffres des performances citées ont trait aux années écoulées. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. OFI Asset Management ne saurait être tenue responsable de toute décision prise ou non sur la base d'une information contenue dans cette vidéo, ni de l'utilisation qui pourrait en être faite par un tiers.